acheter les romans publiés papier et numérique

<-->
Acheter
Vente directe ET liens librairies
extraits


Extraits
pas seulement romancier

<->
Théâtre
Essais, photos...
le romancier français
 Viré, viré, viré, même viré du Rmi
Viré, viré, viré, même viré du Rmi

Papier (10 euros) ou numérique (3 euros 99) liens elibrairies ou vente directe (Et autres romans)
Un placard doré... payé à rien faire... tentant... convention collective... salaire - Le jeune diplômé s’était tellement bien comporté



6

Persuader une direction qu’il y va de son intérêt, de proposer une séparation à l’amiable. Les renseignements venus d’Arras sont pourtant formels : le CDI, contrat à durée indéterminée, fut signé après vérification des compétences. Durant ses deux CDD, contrats à durée déterminée, le jeune diplômé s’était tellement bien comporté... « il doit s’être passé quelque chose. »
Il leur faut un raisonnement logique. L’informatique a besoin de logique, même dans la gestion des ressources humaines. Alors je lâche quelques « confidences. » Et ainsi tout s’explique : il n’a pas supporté la séparation d’avec sa fiancée ; il faut qu’il se ressaisisse, sinon ça va mal se terminer ; on ne peut quand même pas le conserver à ne rien faire, en plus il perturbe le service, tous savent qu’il est le mieux payé du plateau...

Surtout ne pas céder : ne pas se contenter d’un placard doré ; payé à rien faire, c’est tentant, mais c’est encore être présent, quand même, malgré tout, 39 heures par semaine.


7

Le troisième docteur est le bon. Une doctoresse. Jamais d’attente. Très faible clientèle. J’irai à la pharmacie et je balancerai le paquet sous mon lit, sans même l’ouvrir. Des antidépresseurs, elle a dit. Et surtout : deux semaines d’arrêt de travail.
Je deviens un « client régulier ». Je n’en rajoute pas. Pas trop. Je sais qu’elle sait : je ne suis pas plus atteint que la majorité des bureaucrates.
Mais elle sait : si elle refuse de me signer un arrêt, demain j’irai ailleurs.

Même financièrement, je n’y perds rien. La convention collective nous garantit un salaire sans retenue en cas de maladie.

C’est évident : un jour l’état trouvera une parade, obligera les « patients » à toujours consulter le même docteur, enrobera cette « grande réforme » sous des principes de « bonne médecine », « meilleur suivi », sans avouer la véritable motivation.
Je « profite du système. » Aucune mauvaise conscience : je suis en résistance : je veux vivre dignement dans une époque indigne.
Personne n’entend cette phrase notée sur l’agenda Groupama. Elle serait jugée « trop facile » : la vie ce n’est pas ça.
Je sais, si j’étais né en 1800 ou même aussi en 1968 mais au Bangladesh, mes exigences de privilégié auraient été matées. Je n’aurais sûrement même pas eu la capacité de les formuler. Je sais mais ce n’est pas une raison pour me sacrifier. Il faudrait être fou d’avoir la chance de naître en France, à une époque prospère, et de perdre sa vie dans un bureau avec des collègues qui rêvent de gagner au loto, de rencontrer Patrick Sabatier, Johnny Hallyday, France Gall ou Isabelle Adjani.


8

Vont-ils enfin comprendre le véritable sens de mes absences ? Messieurs, je ne plaisante pas, je ne traverse pas « une crise », je ne serai jamais plus un employé modèle, pas même acceptable.



9

PROTOCOLE D’ACCORD TRANSACTIONNEL

Entre les soussignés,

Le CENTRE INFORMATIQUE INTER-REGIONAL DE LA MUTUALITE AGRICOLE (CIIRMA), 24, boulevard Louis Roederer à REIMS, représentée par :

Monsieur Philippe DESWAERTE en sa qualité de Directeur

Et,

Monsieur Stéphane TERNOISE.

IL EST PREALABLEMENT EXPOSE CE QUI SUIT :

Monsieur Stéphane TERNOISE, a été engagé au C.I.I.R.M.A le 1er Juillet 1992 et affecté à la même date au service « ETUDES » en qualité de programmeur en Informatique.

Cette affection fait suite à une mobilité professionnelle proposée et acceptée par Monsieur Stéphane TERNOISE, qui a conduit l’intéressé à quitter le poste de programmeur qu’il occupait précédemment au sein de l’Etablissement GROUPAMA du PAS DE CALAIS.

Après divers entretiens et échanges de correspondances portant sur le bilan d’activité au terme d’une première année de fonctionnement,

Et dans le but de favoriser une meilleure réciprocité fonctionnelle dans le cadre de la relation contractuelle, le transfert au sein de la cellule « Projet-Méthodes et Métrologie » du C.I.I.R.M.A a été décidé ; décision acceptée par Monsieur Stéphane TERNOISE.

Au terme d’un mois de cette nouvelle relation, les parties constatent que les objectifs auxquelles elles sont respectivement attachées ne semblent pas converger vers une communauté d’intérêts conciliable avec une relation contractuelle professionnelle.

C’est dans ces conditions que les parties se sont rencontrées pour examiner leur position respective et parvenir à une solution satisfaisante pour chacune.

En définitive, ayant abouti à des concessions réciproques, le C.I.I.R.M.A. propose de mettre fin à leur relation par la conclusion du présent protocole d’accord transactionnel, proposition acceptée par Monsieur Stéphane TERNOISE.

ACCORD TRANSACTIONNEL (en application des articles 1134 et 2044 du Code Civil)

Les parties conviennent de mettre un terme au contrat de travail liant Monsieur Stéphane TERNOISE au C.I.I.R.M.A.,

étant précisé, que la date de cessation dudit contrat a été fixée d’un commun accord au 30 Novembre 1993.

Le C.I..I.R.M.A procédera au versement, à titre d’indemnité transactionnelle, au bénéfice de Monsieur Stéphane TERNOISE, d’un montant forfaitaire de 134.000,00 Francs (CENT TRENTE QUATRE MILLE FRANCS).

Le versement de cette somme aura lieu le jour de la cessation du contrat de travail, simultanément avec le versement correspondant au solde de tout compte et liquidera définitivement les comptes entre les parties du fait des liens contractuels ayant existé entre elles.

Les deux parties signataires de la présente transaction s’interdisent mutuellement tout recours contentieux de quelque nature que ce soit et quels qu’en puissent être les motifs.

Les deux parties s’engagent entre elles au respect de la confidentialité sur les termes contenus dans la présente transaction.

Fait à REIMS, le 24 Novembre 1993


Bon pour transaction Bon pour transaction et
Désistement d’action


Philippe DESWAERTE Stéphane TERNOISE


10

Paragraphe essentiel :
« le C.I.I.R.M.A. propose de mettre fin à leur relation par la conclusion du présent protocole d’accord transactionnel, proposition acceptée par Monsieur Stéphane TERNOISE. »

La première version stipulait une séparation d’un commun accord... cette expression excluait le salarié d’une indemnisation aux Assedic alors qu’une proposition de l’employeur acceptée par le salarié ouvre les portes du « salaire de substitution ».

Visite essentielle aux Assedic de Reims avant la signature. Visite cinéma d’un employé modèle victime d’une mutation géographique piégée, victime d’un véritable « harcèlement moral » (l’expression venait d’être lancée).


(je deviendrais ainsi chomeur .)
page suivante : demandeur emploi allocation lotois département le Lot


Les commentaires sont également ouverts sur cette page

Ajouter un petit roman ou quelques mots


le romancier français

 Un Amour béton
Sortie : 22 mai 2013.

Un Amour béton

Présentation.

sur le forum : Pourquoi et comment être un romancier indépendant
Lire cette information (commentaires possibles).

un placard doré payé à rien faire tentant convention collective salaire

Le romancier... la vidéo du recueil des 6 romans... celles où les chats sèment la pagaille
Vous abonner à la chaîne du romancier :